Nombre total de pages vues

lundi 25 juillet 2011

L' ILE A HELICE












C' est Benett qui illustre L' île à hélice.
Peut-être était-il un peu perdu puisqu'il écrivit à Jules Verne pour lui demander un croquis.

En vain :

"Mon cher M. Benett,
Vous me demandez un croquis de Screw Island ? Et comment pourrais-je le faire ?  ... Tâchez donc de faire comme moi et de vous en rapporter à votre imagination : c' est encore ce qu' il y a de mieux, en donnant à notre ville une tournure de ville américaine."
Extrait d' une lettre de Verne à Benett - 14 novembre 1894.

.

MIRIFIQUES AVENTURES DE MAITRE ANTIFER







Mirifiques aventures de Maître Antifer est illustré par Roux.






samedi 23 juillet 2011

P' TIT BONHOMME



                                                                                                                                                            
Pas le courage de mettre l' image de frontispice !!! 
Illustré par Benett.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   














vendredi 22 juillet 2011

CLAUDIUS BOMBARNAC



                                                                               
                                                                                             

Après Le château des Carpathes, Claudius Bombarnac est le deuxième Verne illustré par Benett en 1892.









                                                                                                                                                                   
Un énorme travail... pour un salaire tout aussi énorme ???
La question mérite d' être posée.

Benett percevait une rémunération de 50 francs par illustration dans les années 1890.
A titre de comparaison, en 1890, un ouvrier dans l' industrie touchait un salaire moyen de 5 francs par jour.